Le Professeur

Je suis allée chez Baumeister parce que son enseignement était moderne et que, contrairement à Beckmann et Delavilla, il pratiquait l'abstraction. Sa classe était spacieuse (deux salles) et Wichert était strict sur les admissions. Je lui ai apporté des échantillons de mon travail d'un semestre de classe préparatoire à Offenbach, et il m'a prise (automne 1929-début 1933).

http://www.wn.de/Muensterland/Kreis-Coesfeld/Havixbeck/2011/10/Sind-Faustkeile-Kunstwerke-Illustrator-Gerhard-Uhlig-arbeitete-fuer-Zeitungen-und-Buchverlage-Ausstellung-in-Muenster

Gerhard Uhlig (né en 1924) a fréquenté la classe de Baumeister de 1949 à 1950. A partir de 1952, il enseigna l'art dans les écoles, avant de devenir en 1969 directeur des études à Münster.

Pendant mes études d'art (pour l'enseignement de l'art dans les lycées), j'ai eu deux professeurs qui ont particulièrement influencé ma conception de l'activité artistique, J. Hegenbarth et W. Baumeister. Tous deux étaient des travailleurs, les manières affectées d'artiste leur répugnaient.

Fritz Seitz 2014

Introduction à l'occasion de l'inauguration de l'exposition Hommage à Baumeister à la Staatliche Akademie der bildenden Künste [Académie des beaux-arts] de Stuttgart le 2 mars 1979. Fritz Seitz (né en 1926) a fréquenté la classe de Baumeister de 1948 à 1953. De 1962 à 1992, il fut professeur à l'École supérieure des beaux-arts de Hambourg où il enseignait les fondements de la composition.

http://finca-ibicenca.com/culture/artists-writers/eduard-micus/

Eduard Micus (1925-2000) a fréquenté la classe de Baumeister de 1948 à 1953. Il vécut à Ibiza comme artiste à partir de 1972

http://www.kapitzki.de/de/content/3.html

Herbert W. Kapitzki (1925-2005) a fréquenté la classe de Baumeister de 1949 à 1952. De 1970 à 1990, il fut professeur de communication visuelle à l'École des beaux-arts de Berlin.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f4/PeterGrau1.jpg

Peter Grau (1928-2016) a fréquenté la classe de Baumeister de 1946 à 1953. De 1968 à 1994, il fut professeur de formation esthétique générale à l'Académie de Stuttgart.

Discours prononcé lors de l'inauguration de l'exposition consacrée aux élèves de Willi Baumeister à Wuppertal, le 1er mars 1969. Erich Fuchs (1916-1990) fut lui-même chargé de cours à l'Académie des beaux-arts de Stuttgart entre 1949 et 1958. Il fréquenta la classe de Baumeister de 1946 à 1947.

ab-f-018-016

Sophia-Maria von Waldthausen-Brede (1920-2010) a fréquenté la classe de Baumeister de 1947 à 1950. Après d'autres études, en architecture, elle travailla au bureau des bâtiments de la ville de Stuttgart, puis comme architecte libérale près du lac de Starnberg.

ab-f-018-013

Klaus Erler, né en 1926, a fréquenté la classe de Baumeister de 1947 à 1948. De 1958 à 1985, il a travaillé comme graphiste dans différentes agences de publicité, tout en étant peintre.

Heinz Bodamer, né en 1927, a fréquenté la classe de Baumeister de 1946 à 1950. Il travaille dans la publicité et comme peintre et graphiste à Stuttgart.

Pour son ouverture au semestre d'été 1946, l'Académie des beaux-arts de Stuttgart au Weissenhof était à peu près reconstruite. Les élèves avaient pris une part essentielle à la recontruction.

Klaus Bendixen (1924-2003) a fréquenté la classe de Baumeister de 1951 à 1954. De 1961 à 1989, il fut professeur de peinture à l'École supérieure des beaux-arts de Hambourg.

ab-f-002-030

La chaire de professeur qu'obtient Baumeister à l'Académie des beaux-arts de Stuttgart après la deuxième guerre mondiale est placée sous de tout autres auspices que son activité d'enseignant à Francfort entre 1928 et 1933.

ab-f-001-145

citation Cordiales félicitations pour Francfort. C'est pour moi personnellement une satisfaction particulière puisque j'ai fait de vous en d'autres lieux un éloge chaleureux sans jamais obtenir de succès... Je regrette beaucoup que l'on vous perde à Stuttgart. Et enseigner n'est pas une mince affaire. fin de citation

ab-f-018-013

Par deux fois en quarante ans de carrière artistique, Baumeister est appelé à enseigner dans une école d'art. Mais le contenu et les circonstances dans lesquelles il exercera son enseignement sont radicalement différentes.

Francfort-sur-le-Main 1928-1933

Le premier poste de professeur, qui le conduit à Francfort-sur-le-Main entre 1928 et 1933, est le fruit de son travail de typographe au milieu des années 1920 ainsi que de l'invention de nouvelles formes de graphisme publicitaire en Allemagne.